Logo ecosphere.

Chap.1 - Les progrès du respect des droits de l'Homme


Dans son préambule à la Déclaration Universelle des droits de l'homme, l'Organisation des Nations Unies déclare en 1948 : "Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.
Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité [...]
L'assemblée Générale proclame la Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations [...]"

Il ne faudrait pas croire que les problématiques liées aux Droits de l'homme ne concernent que les pays sous développés ou les dictatures. La plupart des articles concernent tous les pays du monde, parce qu'aucun acquis n'est définitif et parce qu'il reste partout beaucoup à faire. L'article 23 par exemple, directement en lien avec notre sujet principal, le travail, stipule : Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. [...]
L'article 14 concerne lui aussi un sujet actuel : Devant la persécution, toute personne à le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays. [...]

Un pacte mondial pour les droits de l'homme et l'environnement. - 2017.

- Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - 2017.

Kofi Annan, Secrétaire Général de l'ONU a proposé dès juillet 2000 que toutes les structures, entreprises, associations, ONG,... s'engagent à respecter 10 grands principes touchant aux droits de l'homme, aux normes du travail, au respect de l'environnement, à  la lutte contre la corruption.

Ce pacte mondial rassemble aujourd'hui 12800 adhérents dont 8300 entreprises. Avec plus de 1000 structures participantes, la France se situe en tête des Pays les plus impliqués dans la démarche d'amélioration continue dans ces domaines.

Pour en savoir plus, cliquez ici. Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - 2017.

Commentaires ou avis de "Pour une économie sphérique" :

Il serait important de mieux pouvoir identifier les entreprises engagées par cet accord, de mettre en valeur leurs engagements.




CETA - la Wallonnie bloque la signature ! - 25 octobre 2016

SumOfUs -

Un mouvement pan-européen de citoyen-ne-s ordinaires, d’ONG et de syndicats ont tenu tête à l’accord de libre-échange que les multinationales appuyaient parce qu’il priorisait leurs profits au détriment de la démocratie, de la protection de la planète, des droits des travailleurs et travailleuses, et de la protection des consommateurs et consommatrices. C’est une belle victoire que nous venons tout juste de remporter!

Manifestation contre le CETA et le TAFTA

Nous étions des millions à manifester ensemble, en ligne et hors ligne, contre cette tentative de donner encore plus de pouvoirs aux grandes entreprises.

 


Voici ce qui s’est passé. L’Union européenne et le Canada devaient signer cette semaine un imposant traité de libre-échange, mais les 28 États membres de l’UE devaient d’abord s’entendre. L’accord suscitait des réticences de la part de plusieurs gouvernements, mais seule une poignée d’élu-e-s d’un gouvernement régional de la Belgique a eu le courage de finalement bloquer le CETA: la Wallonie n’a pas donné un blanc-seing à son gouvernement fédéral pour valider le traité de libre-échange.

 

Et maintenant, la ratification du CETA semble être repoussée sine die.

C’est difficile de s’imaginer que ce refus aurait pu tenir sans l’incroyable soutien des gens comme vous d’un bout à l’autre de l’Europe!

Depuis que la Wallonie a annoncé qu’elle s’opposait au CETA, son gouvernement subit des pressions intenses de la part des multinationales et de la classe politique pro-CETA. C’est pourquoi des milliers de membres de SumOfUs ont utilisé Twitter pour envoyer des messages de solidarité et s’assurer que la Wallonie et le monde en entier sauraient qu’elle pouvait compter sur l’appui des citoyen-ne-s de partout en Europe.


Titre en Une de FranceTvInfo.fr hier soir. 

Grâce à la générosité des membres de SumOfUs comme vous, nous avons été en mesure de diriger rapidement beaucoup de ressources vers la campagne contre le CETA
: nous avons intensifié notre soutien à la Wallonie, voyagé à Bruxelles pour porter toutes nos voix aux parlementaires de l’UE et élaboré un plan pour bloquer le CETA tandis que le Canada et l’UE tentent tout de même de trouver le moyen de le signer.

J’ai été personnellement très touchée par le soutien et l’engagement de la communauté SumOfUs envers la lutte pour des échanges commerciaux plus justes. Nous avons démontré une fois de plus tout le pouvoir que nous détenons lorsque nous travaillons ensemble.

Notre mobilisation a déjà fait dérailler l’autre accord de libre-échange, le TAFTA. Maintenant, on dirait qu’une autre tentative de donner plus de pouvoirs aux grandes entreprises soit aussi en train de s’enliser.

 

Je suis certaine que les lobbyistes des multinationales trouveront, de concert avec les politiciens et politiciennes en faveur du CETA, un moyen d’adopter l’accord. Ils ne jetteront pas l’éponge de sitôt. Mais nous non plus.

 

Merci pour tout ce que vous faites,
Wiebke et le reste de l'équipe SumOfUs 
 

 


 

PS:

Nous venons de porter un grand coup au CETA. Cela n'aurait pas été possible sans vos dons car SumOfUs est entièrement financé par des personnes comme vous et n'accepte jamais les dons des gouvernements, ni des entreprises.





Tribunal Monsanto - octobre 2016

Le Comité d'organisation du tribunal - Monsanto Tribunal

Le Tribunal Monsanto est une initiative de l'Assemblée des Peuples pour soutenir, défendre, représenter les personnes ou les populations entières qui ont été empoisonnées par des pesticides produits par le géant américain Monsanto et plus généralement, faire reconnaître le rôle de ces produits dans la pollution de l'environnement, le déclin de la biodiversité et l'accélération du réchauffement climatique.
Organisé à La Haye, du 14 au 16 octobre 2016, le Tribunal sur Monsanto aura pour mission d’évaluer les faits qui lui sont reprochés et de juger les dommages causés par la multinationale. Le Tribunal prendra appui sur les Principes directeurs relatifs aux entreprises et droits de l’homme adoptés au sein de l’ONU en 2011. Le Tribunal évaluera également les actions de Monsanto au regard du crime d’écocide, dont l’inclusion a été proposée dans le droit international pénal. Il examinera l’opportunité de réformer le Statut de Rome créant la Cour pénale internationale en vigueur depuis 2002 afin d’y inclure le crime d’écocide et de permettre la poursuite des personnes physiques et morales soupçonnées d’avoir commis ce crime.
Conscients des enjeux planétaires que représente la reconnaissance du crime d’écocide, qui seul permettra de garantir le droit des humains à un environnement sain mais aussi celui de la nature à être protégée, les initiateurs du Tribunal contre Monsanto lancent un appel à la société civile, à tous les citoyens et citoyennes du monde,.. Les conclusions du tribunal sont attendues avant la fin de l'année 2016.
Pour en savoir plus, cliquez ici. Monsanto Tribunal

Commentaires ou avis de "Pour une économie sphérique" :

La reconnaissance du rôle écocidaire des pesticides permettrait d'éviter que le rachat en cours de Monsanto par Bayer fasse disparaître l'accusé et les accusations  d'un coup de baquette magique !



Accéder au chapitre suivant

Les avancées enregistrées dans la protection de l'environnement