Logo ecosphere.

Chap.5 - Les progrès des mentalités



La France à la recherche d’un développement vert ! - Août 2017.

-

Depuis son élection le 7 mai dernier, Emmanuel Macron dans ses discours touchant à l’environnement, fait le maximum pour rendre la lutte contre le dérèglement climatique politiquement correcte, économiquement intéressante, socialement juste, humainement indispensable.

En juin dernier, lors d’une réunion du conseil constitutionnel qui s’est tenue à la Sorbonne, des juristes issus des quatre coins du monde ont préparé et présenté à E. Macron, un projet de pacte mondial pour le respect de l’environnement et des droits de l’homme (droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels). E. Macron s’est engagé à présenter ce projet en septembre à tous les pays qui se retrouveront lors d’une réunion organisée sous l’égide de l’ONU.

https://www.youtube.com/watch?v=piHgQ0Sq9Yw

Le président a rappelé à cette occasion sa volonté de lutter contre le dérèglement climatique mais aussi contre le cynisme, le pessimisme, la passivité ; la nécessité de s’investir, de se battre pour conserver son autonomie, sa liberté de choisir les règles du présent et de l’avenir commun à tous ;

Face au retrait de D. Trump des accords de Paris, E. Macron réaffirme sa volonté pour ce qui concerne la France d’aller plus loin, plus vite que ce que ces accords prévoyaient. E. Macron veut favoriser le développement des énergies vertes, libérer le potentiel de la transition écologique, en particulier avec une politique d’incitations économiques et la simplification des procédures pour les entreprises. D’autres Pays ont suivi la même logique et ce mouvement ne s’arrêtera pas car le monde a pris conscience de la gravité et de l’urgence de la situation ; plus personne aujourd’hui ne peux dire qu’il n’est pas déjà touché par le dérèglement climatique et la pollution : le réchauffement dans certaines régions du monde, l’élévation du niveau des océans, les accidents climatiques (sécheresse, inondations, tornades, tempêtes,…) le manque d’eau potable, contribuent à alimenter  les migrations, les actions terroristes, les taux de mortalité…

La vocation de la France : corriger les excès, apporter des réponses aux crises contemporaines en se plaçant toujours du côté des droits de l’homme et de la liberté. Renforcer l’Europe qui peut être un formidable instrument de notre puissance et de notre souveraineté.

Un plan d’investissement de 15 milliards est envisagé pour soutenir les projets de développement durable des collectivités locales et en particulier les actions les plus pertinentes pour développer l’activité économique, les emplois, réduire la consommation d’énergie des bâtiments, favoriser l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), améliorer l’information des citoyens et leur contribution à la préservation de l’environnement.

Parmi les axes de travail qui semble être aujourd’hui les plus intéressants :

-          Décarboner les activités humaines ; mobiliser les finances publiques et privées pour financer la recherche dans les solutions vertes.

-          Préserver les éco-systèmes : interdire l’exploitation du gaz de schiste,  améliorer la préservation des forêts et des océans.

-          Agir au plan local, national, Européen et planétaire dans le cadre de l’ONU car il s’agit de la survie de l’humanité toute entière.

Pour E. Macron, la solution au problème du chômage, de la pauvreté, du réchauffement climatique n’est pas de réduire la production mais de remplacer les activités et les solutions polluantes par d’autres activités, d’autres techniques, d’autres énergies respectueuses de l’environnement et de suivre cette voie au niveau planétaire.

(ndlr)

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Commentaires ou avis de "Pour une économie sphérique" :

Les positions d'E. Macron en matière d'environnement sont très rassurantes ; elles témoignent de la prise de conscience de l'urgence et de la gravité de la situation.

Au-delà des discours, nous nous attacherons à suivre les faits :

Que se passe- t-il lorsque les intérêts à court terme de l’industrie voire des salariés s’opposent à la raison écologique, avec des conséquences vitales à moyen et long terme ?

Comment vont se dérouler les arbitrages par exemple dans le domaine de l’automobile, de l’agro-alimentaire, de la pharmacie lorsqu’il faudra choisir entre 2 solutions : continuer à amortir des solutions techniquement éprouvées et économiquement rentables ou investir dans la recherche et la mise sur le marché de solutions vertes ?

Quelques dossiers emblématiques laissent entrevoir la difficulté de choix : fallait-il dénoncer la triche organisée dans le monde automobile pour camoufler des émissions trop importantes de polluants ?

http://www.charentelibre.fr/2017/05/16/pollution-cachee-38-000-deces,3102263.php

Les rejets dans la mer de boues rouges, amalgames de produits hautement toxiques, ont longtemps été passés sous silence.

http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/09/05/01008-20160905ARTFIG00178-rejet-de-boues-rouges-dans-les-calanques-de-quoi-parle-t-on.php

http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2017/02/04/boues-rouges-en-mediterrannee-les-associations-portent-plain-1055665.html

A suivre sur facebook durant les procHains mois de 2017.


E. Macron redonne des couleurs à la France et un rôle à la politique : - Août 2017

-

"Le dérèglement climatique, la crise migratoire, les dérives autoritaires ou guerrières de certains Etats, les excès du capitalisme mondial et le terrorisme sont les stigmates d’un monde déséquilibré, dangereux, dépourvu des valeurs essentielles qui sont les nôtres ; un monde sans avenir !"

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Commentaires ou avis de "Pour une économie sphérique" :

E. Macron redonne des couleurs à la France et un rôle à la politique :

Depuis l’ élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, la France semble reprendre des couleurs, retrouver une voie dans le concert des nations ; la politique semble se remettre au poste de pilotage de l’économie, les français semblent retrouver le moral,… que s’est-il passé ?

Le soir même de son élection, le 7 mai dernier, le nouveau président de la République M. Emmanuel Macron prononce un discours qui marque les esprits ;

Dans une posture ferme et volontaire, il réaffirme le rôle, l’importance des valeurs humaines, la nécessaire confiance en soi, en l’homme et en l’avenir, son haut niveau d’exigence vis-à-vis de lui-même mais aussi vis-à-vis des autres, la promesse d’une écoute, d’une observation attentive des situations pour décider de façon juste, efficace et exemplaire.

Ce qui sous-tend le projet et les actions d’Emmanuel Macron c’est d’abord un ensemble de valeurs : celles de la déclaration des droits de l’homme qui ont donné sa grandeur et ses spécificités à la France, celles de la solidarité et de l’ouverture sur l’Europe et au monde, celles de la démocratie et de l’éducation qui sont sources d’innovation et de progrès. Des valeurs qu’il rappellera quelques mois plus tard pour soutenir la candidature de la France aux jeux Olympiques de 2024.

https://www.youtube.com/watch?v=NEdt23nJUhw

C’est parce que le cap choisi, les priorités annoncées s’appuient sur ces valeurs et entrent en résonnance avec celles-ci que le programme et les premières actions menées sont non seulement comprises mais approuvées par la grande majorité des français.

Ce discours d’investiture a sonné comme une Marseillaise, un appel au rassemblement de tous autour de valeurs communes, autour d’un projet partagé pour la France, pour l’Europe et pour le monde.

Une France forte, décomplexée, pleine d’avenir, montrant la voie à l’Europe et au monde entier ; une vision de la France qui ne pouvait être que bien accueillie par les français !

 


Accéder au chapitre suivant

Les progrès du partage des connaissances